Capteurs solaires nouvelle génération nantais

380x215xIMAGE_2010_06_21_6817814-380x505.jpg.pagespeed.ic.GjqD0eLwQ6[1]

Vous êtes nombreux à vous intéresser à l'innovation et certains d'entre vous n'hésite pas à proposer des posts sur leur découverte ( merci FJ)

pas besoin d'aller dans la silicon valley pour innover. Une société Nantaise spécialisée dans les encres et la production de cartouche a récemment investi dans le développement d'une nouvelle technologie de films photovoltaïques minces et souple qui pourraient être utilisée de manière assez simples dans le domaine de l'enseigne.

 

 

 

Les films photovoltaïques organiques (OPV en anglais) sont désormais une réalité industrielle chez Armor. Le groupe nantais, qui s'apprête à lancer un plan d'investissement de 50 millions d'euros sur cinq ans à La Chevrolière, près de Nantes, va consacrer 14 millions d'euros à cette diversification des plus inattendues, Armor étant historiquement spécialisé dans les cartouches d'encre et les consommables pour l'impression par transfert thermique.

Technologie de rupture, les composants photovoltaïques organiques sont des films dont la souplesse permet de nouveaux usages au quotidien pour produire de l'énergie, comme les papiers peints, les stores, la signalisation routière , les enseignes et même les sacs de pique-nique. Le groupe nantais, qui ne se connaît qu'un concurrent américain dans ce domaine, décline ainsi, dans son usine de La Chevrolière, une expérience industrielle dans les couches minces.

source : les echos

 

Facebooktwitterlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Non classé, réalisations, techno, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.