Le MIT utilise le Wi-Fi pour voir à travers les murs

L’homme ne voit pas directement les objets sauf s’il s’agit d’une source de lumière. Il voit les rayons de lumière émis par une source de lumière et réfléchi par l’objet en question. C’est la capacité de l’œil humain à capter ces rayons et à les transmettre au cerveau qui nous donne le sens de la vue. Nous ne pouvons pas voir à travers les objets car les rayons de lumière, qui sont en fait des ondes électromagnétiques n’ont pas une fréquence qui leur permet de traverser les murs.

reconstruction_1_13

Ce n’est pourtant pas le cas de toutes les longueurs d’onde (ou de toutes les fréquences), bon nombres d’entre elles sont en fait capables de passer à travers les murs, et c’est notamment le cas des ondes Wi-Fi. Ainsi, si nos yeux étaient capables de capter les ondes Wi-Fi, nous serions capable de voir à travers les murs. Et si il est assez facile de capter les ondes Wi-Fi (tous nos smartphones, tablettes et ordinateurs en sont capables) il est en revanche beaucoup plus compliqué de déchiffrer “l’image” reçue et de reconnaître des choses dedans. C’est pourtant ce qu’a fait une équipe de chercheurs du Massachusett Institute of Technology.

Le fonctionnement est assez simple et ressemble un peu à celui d’un radar. L’appareil émet des ondes Wi-Fi à travers le mur et capte les ondes qui se seront réfléchies de l’autre coté de la pièce. C’est cette image composée de reflet qui est ensuite analysée par les ordinateurs.
Un algorithme commence par transformer le signal reçu en une image, puis ce sont des logiciels similaires à ceux faisant de la reconnaissance faciale et de forme qui prennent le relais.

reconstruction_1_13

Ces logiciel de reconnaissance sont entraînés à l’aide d’image sur lesquelles il y a un humain ou non. Lors de la phase d’entraînement, il faut dire au logiciel si il s’agit effectivement d’un humain ou non. C’est en comparant toutes les images que le logiciel pourra créer un “classifier” qui sera en fait un assemblage des points importants qui composent l’image d’un humain.

L’appareil du MIT est aussi capable de reconnaître différentes personnes en utilisant des techniques similaires. Il suffit de trouver non plus les points qui caractérises un humain mais les points qui caractérisent une personne en particulier.

Il est aussi capable de tracer les mouvements d’une personne un peu à la manière de ce que fait le kinect. Et d’après ce que montre la vidéo publiée par le MIT, les résultats sont assez bons et l’appareil se montre assez précis.

Facebooktwitterlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans réalisations, techno, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.